Hommes et femmes : "ce n'est pas à la science de dire le Juste"
Cerveau (in-)disponible
Cerveau (in-)disponible
suivi

Hommes et femmes : "ce n'est pas à la science de dire le Juste"

Polémique à propos d'une chronique de Sébastien Bohler

Réservé à nos abonné.e.s
Sous couvert de citer des études de biologie et de neuro-sciences, notre chroniqueur Sébastien Bohler fait-il passer dans ses chroniques des thèses de psychologie évolutionniste ? C'est l'accusation, vigoureuse, formulée par une blogueuse, Odille Fillod, dans une note de son blog hébergé par Le Monde, Allodoxia, à propos d'une chronique de Sébastien, "Les hommes, les femmes et nos cerveaux. Cette accusation nécessitait une réponse circonstanciée de notre chroniqueur.

Pour bien saisir les enjeux de cette controverse complexe, nous vous recommandons de (re) visionner la chronique de Sébastien, de lire la note de blog de Odile Fillod, et de lire enfin, ci-dessous, la réponse de Sébastien Bohler.

Pour lire plus confortablement ce long texte, nous vous en proposons aussi une version PDF Elle est ici.

Les illustrations du texte sont de la rédaction d'@si.

Wittgenstein disait que la philosophie est l’art d’établir des distinctions. Dans ce cas, l’article d’Odile Fillod devrait fournir un objet d’étude à bien des étudiants. S’il peut servir de défouloir à ceux que le sexisme, le racisme, la xénophobie et les stéréotypes en tout genre révulsent légitimement, il faut néanmoins se méfier des défouloirs dans la mesure...

Il vous reste 98% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.