Hollande, Sarkozy, BFM, et l'affaire "sale mec"
article

Hollande, Sarkozy, BFM, et l'affaire "sale mec"

Citation approximative, twitter, info continue : à quoi pourrait ressembler la campagne

Réservé à nos abonné.e.s
Alerte "sale mec" ! Pendant toute la matinée de mercredi 4 janvier, le journalisme politique français a consacré une bonne partie de son énergie à recenser les réactions indignées des responsables de l'UMP contre François Hollande, qui aurait déclaré selon Le Parisien que Sarkozy est un "sale mec" au cours d'un déjeuner off avec des journalistes. Sauf que selon d'autres participants à ce déjeuner, notamment Thomas Legrand (France Inter), Sylvie Pierre-Brossolette (Le Point) et Sylvie Maligorne (AFP) Hollande n'a pas traité Sarkozy de sale mec, il le parodiait. Une nuance qu'apportait dès 11h50 l'AFP. Cas d'école du traitement de l'info en continu, à travers l'exemple de la chaîne BFM TV.



Mercredi matin (comme tous les jours), c'est priorité au direct sur la chaîne d'info BFM TV. Et il y a du lourd dans l'actu : François Hollande aurait traité Sarkozy de "sale mec".

Ca commence par une phrase dans un bandeau diffusé sur l'écran, puis par un coup de fil à une députée UMP, scandalisée et exigeant des excuses publiques. Viennent les réactions en images : comme c'est la rentrée du conseil des ministres, BFM cueille une Nadine Morano en pleine forme dans la cour de l'Elysée. C'est tout ? Non, par chance, ce matin, se déroulent aussi les vœux de Jean-François Copé au siège de l'UMP. L'occasion pour BFM de ...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.