Hollande/Gayet : appartement "lié au grand banditisme" ?
Brève

Hollande/Gayet : appartement "lié au grand banditisme" ?

Mais l'hospitalisation de Trierweiler occulte la question à la télé

Plusieurs medias se sont lancés, dimanche, dans une course aux scoops sur les suites de la révélation, par Closer, d'une relation entre François Hollande et la comédienne Julie Gayet.

Selon Mediapart, l'appartement fréquenté par Hollande et Gayet appartiendrait en fait à l'actrice Emmanuelle Hauck, ex-compagne d'un Corse connu des services de police, François Masini, assassiné en mai 2013 dans un guet-apens criminel. Hauck est également l'ex-épouse du comédien Michel Ferracci, mêlé au dossier du Cercle Wagram (Paris) lié à la mafia corse. Hauck et Ferracci ont joué dans la série de Canal+, Mafiosa. Ferracci a démenti, à L'Express et au Monde, avoir jamais habité cet appartement, et assure que Hauck n'en est que locataire, après l'avoir trouvé par une agence immobilière.

Selon Valeurs Actuelles, en revanche, après avoir appartenu à un grand patron du CAC 40 (dont le site ne donne pas le nom), l'appartement serait aujourd'hui détenu par une milliardaire (anonyme, elle aussi) qui "aide des artistes".

Autre aspect de l'affaire : Le Parisien a révélé dimanche après-midi que l'actuelle compagne officielle de Hollande, Valérie Trierweiler, a été hospitalisée jeudi, après les révélations de Closer. Quelques minutes plus tard, l'Elysée confirmait cette hospitalisation (vendredi et non jeudi) "pour du repos et quelques examens", ou, selon une formulation d'une autre source non précisée citée par France Info, pour "un gros coup de blues". Cet aspect a totalement occulté les questions sur l'appartement dans les émissions télévisées du dimanche soir, notamment au 20 heures de France 2, qui s'est ouvert sur l'hospitalisation de la "première dame".

Premier media à dégainer : Valeurs actuelles. Les comédiens Emilie Dequenne et Michel Ferracci seraient les locataires en titre de l'appartement situé au 4e étage de l'immeuble du 20, rue du Cirque, photographié par Closer pour illustrer une relation entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet. Valeurs Actuelles ne le mentionne pas, mais le nom de Ferracci a été évoqué, à Paris, dans l'affaire du Cercle Wagram lié à la mafia Corse. L'acteur avait travaillé au Cercle et joué dans la série Mafiosa difusée sur Canal+.

Ferracci a été condamné à dix-huit mois d'emprisonnement avec sursis, pour l'affaire du Cercle Wagram, le 4 novembre dernier.

Quant à l'appartement, selon Valeurs Actuelles, d'abord propriété d'un grand patron du CAC 40, il aurait servi à des rencontres discrètes "rendez-vous galants et affaires sensibles" lorsque Jacques Chirac était président. Puis, racheté par une milliardaire, il serait loué à Dequenne et Ferracci, qui seraient des proches de Gayet, qui, elle, habiterait dans le 16e arrondissement de Paris.

Ces allégations de Valeurs Actuelles doivent être prises avec précautions, souffrant apparemment de certaines imprécisions. Dans une première version de ses informations (voir plus haut), Valeurs Actuelles a d'abord évoqué le propriétaire de cet appartement en le présentant comme un grand patron du CAC 40 selon des informations "confirmées par des sources policières". Puis, le site a publié...

picto un second article "Les mystères du 20 rue du Cirque".....en expliquant que la propriétaire était, en fait, une milliardaire, épouse de ce grand patron du CAC 40, "et bien connue des artistes pour ses largesses".

Selon Mediapart, en revanche, cet appartement appartiendrait en fait à l'ex-actrice, et ex-épouse de Ferracci, Emmanuelle Hauck, devenue la compagne d'un Corse connu des services de police, François Masini, assassiné en mai 2013 dans un guet-apens criminel. Hauck a également joué un petit rôle dans la série Mafiosa, de Canal+ série inspirée de faits et de personnages réels. L'avocat de Michel Ferracci a d'ailleurs répondu au Point que "son client n'a jamais habité ni disposé d'un appartement au 20 rue du Cirque". Ferracci l'a confirmé lui-même à L'Express et au Monde, assurant que Hauck n'était que locataire de cet appartement, qu'elle avait trouvé par une agence immobilière.

Par ailleurs, le rôle et l'état d'information exacts du ministre de l'Intérieur Manuel Valls quant à la propriété de l'appartement de la rue du cirque nourrissent toutes sortes de spéculations médiatiques, comme cet article du Point, que le site de l'hebdomadaire s'est toutefois gardé d'afficher en homepage.

Ce vite-dit est mis à jour tout au long de la journée de dimanche.

Lire aussi la chronique de Daniel Schneidermann : Julie Gayet, la mafia, le contrôleur et moi

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.