Henin-Beaumont / tract : affrontement Le Pen-Mélenchon
Brève

Henin-Beaumont / tract : affrontement Le Pen-Mélenchon

 

Violent débat sur France 3 Nord Pas de Calais entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, à propos du «faux tract» "diffusé par le FN comportant une photo du candidat Front de Gauche et l’une de ses phrases prononcées lors d’un discours à Marseille, le 14 avril : «Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb»." signalent La Voix du Nord et le site du Figaro.

Violent débat sur France 3 Nord Pas de Calais entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, à propos du «faux tract» "diffusé par le FN comportant une photo du candidat Front de Gauche et l’une de ses phrases prononcées lors d’un discours à Marseille, le 14 avril : «Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb»." signalent La Voix du Nord et le site du Figaro.

"Organisé ce samedi midi sur France 3 Nord-Pas de Calais, le débat entre les candidats dans la circonscription d'Hénin-Beaumont pour les législatives a été l'occasion d'un vif échange entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon (...) les esprits se sont rapidement échauffés lorsqu'a été évoquée l'affaire du faux tract diffusé par le Front national local." explique LeFigaro.fr

A partir de la 25e minutepicto

"«Faut assumer dans la vie!», a clamé Marine Le Pen sur le plateau de France 3 en accusant Jean-Luc Mélenchon d'être un «immigrationniste fou». «Ce n'est pas une fausse photo, ce n'est pas une fausse phrase», a-t-elle plaidé. La candidate du FN a raillé des «pleurnicheries de chochotte» de Jean-Luc Mélenchon qu'elle juge «pathétique». «Assumez donc, n'ayez pas honte de vos positions. Vous avez envie d'ouvrir la circonscription aux Roms, aux clandestins …»" résume LeFigaro.fr

"«Vous déraillez un peu dans cette affaire parce que vous avez été prise la main dans le sac», a lancé le candidat du Front de gauche à Marine Le Pen, qui a raillé «ses phobies sur l'immigration». Cette dernière a argué que si «elle avait voulu faire ça en secret», elle n'aurait «pas envoyé [ses] militants en plein jour». La candidate frontiste a ensuite sorti d'un air triomphant le faux tract en clamant à plusieurs reprises «maintenant tout le monde sait ce que vous pensez!»"

A propos de l'importance des tracts dans cette campagne, l'occasion de relire les reportages de Daniel Schneidermann à Hénin-Beaumont dans notre dossier Hénin-Beaumont, derrière l'image

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.