Hanouna : 2e plainte pour harcèlement d'un journaliste du groupe Canal+
Brève

Hanouna : 2e plainte pour harcèlement d'un journaliste du groupe Canal+

"Hanouna la menace".

Le Canard Enchaîné révélait la semaine dernière que l’animateur Cyril Hanouna et sa chroniqueuse Enora Malagré étaient visés par une plainte pour avoir menacé l’humoriste sportif de Canal+ Julien Cazarre. En cause, des SMS et des appels menaçants adressés à Cazarre par les deux animateurs de D8, en réponse à un refus de l’humoriste de travailler pour l’émission Touche pas à mon poste et à des critiques contre certains chroniqueurs. Un refus que Cazarre justifiait ainsi dans France Football : "Ce n'est pas du tout ma came. Gilles Verdez [chroniqueur à TPMP, ndlr], c'est le dîner de cons et Enora Malagré, c'est la vulgarité à l'extrême." Depuis, Cazarre a déclaré qu’il s’agissait d’une "affaire classée", sous entendant qu’il avait retiré sa plainte.

Mais Le Canard révèle cette semaine qu’un autre journaliste officiant sur les chaînes du groupe Canal a été la cible d’Hanouna, réputé proche de Yannick Bolloré, fils de Vincent Bolloré (propriétaire du groupe Canal+). Il s'agit cette fois d'Arnaud Ramsay, chroniqueur à iTélé, qui a rapporté au Canard les menaces de l’animateur de D8 : "On va s’expliquer, je vais venir te défoncer, tu ne sais pas qui je suis, tu vas avoir de gros problèmes, je vais venir te cherche à iTélé". Son tort ? Avoir relayé sur Twitter... les critiques de Cazarre.

Et cette fois-ci, malgré une tentative de "réconciliation forcée" à la demande du directeur du groupe, Maxime Saada, la plainte n'a pas été retirée et Ramsay a été entendu par la police "pour coucher sur PV son témoignage".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.