Gicquel : l'ultime trahison de ses successeurs des 20 Heures
article

Gicquel : l'ultime trahison de ses successeurs des 20 Heures

Réservé à nos abonné.e.s
Star du JT de 20 Heures de TF1 du siècle dernier, Roger Gicquel a été enterré par ses lointains successeurs de TF1 et France 2 dans un ultime malentendu. Les deux nécrologies filmées ont repris sa fameuse phrase "la France a peur", prononcée en 1976 après un meurtre d'enfant. Mais en omettant toutes deux la suite de cet éditorial, dans laquelle Gicquel affirmait la nécessité de combattre cette peur.

Loin d'être un ultra-sécuritaire, Gicquel avait aussi exprimé son aversion envers la peine de mort, en juillet 1976, alors même que l'opinion y était largement favorable. Mais aucune chaîne de télévision n'a rediffusé cet autre éditorial.

 "La France a peur", ou l'histoire d'un malentendu qui a poursuivi Gicquel jusqu'au bout.

Dimanche 7 mars, tous les JT rendaient hommage à Roger Gicquel. TF1 et France 2, en ouverture de leur "nécro" ont retenu le même morceau de phrase.


La France a peur ! picto

Le 18 février 1976, Roger Gicquel ouvrait son journal par l'annonce de la mort du petit Philippe Bertrand par Patrick Henry. Au cour...

Il vous reste 66% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.