Garde à vue de Rodrigues (Gilets jaunes) : TF1 dégaine trop tôt
article

Garde à vue de Rodrigues (Gilets jaunes) : TF1 dégaine trop tôt

Réservé à nos abonné.e.s
Jérôme Rodrigues, figure des Gilets jaunes, soupçonné d'avoir "porté des coups" à sa compagne ? L'info, dégainée par TF1, a enflammé médias et réseaux sociaux, ce 28 juillet. Le démenti de la principale intéressée s'est transformé en accusations de justice manipulée. Rodrigues a-t-il été victime d'acharnement ? Les médias ont-ils relayé une fake news ? ASI fait le point.

TF1 n'a pas attendu que Jérôme Rodrigues sorte de sa garde à vue, le 29 juillet, pour dégainer son "scoop" : l'homme, figure des Gilets jaunes, est interrogé par des gendarmes sur de possibles "violences conjugales". Rodrigues serait "soupçonné d'avoir frappé sa compagne" sur leur lieu de vacances, en Vendée. Vingt-quatre heures plus tard, le scoop est manifestement à amender. Tant sa compagne que le procureur en charge de l'affaire réfutent l'idée de "coups" portés par le Gilet jaune sur sa compagne.

Pour cette dernière, le procureur a voulu se faire un "coup de pub" en plaçant Rodrigues en garde-à-vue. Les soutiens du Gilet jaune ne tardent pas à crier à la "fake news". Alors, preuve ultime de l'infréquentabilité de Rodrigues, ou complot ...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.