France Télévisions, symbole de la médiocratie ? (Force Ouvrière)
Brève

France Télévisions, symbole de la médiocratie ? (Force Ouvrière)

La future chaîne d'information en continu,

France Info, ne fait pas beaucoup d'émules au sein du groupe France Télévisions. Alors que la rédaction du site France TV Info, inquiète pour l'avenir du site, s'est mise en grève, jeudi 7 avril, le syndicat Force Ouvrière a publié, le même jour, un communiqué pour exprimer ses "doutes" quant au projet de cette chaîne info, en citant le philosophe québecois Alain Deneault.

"Force Ouvrière France Télévisions est favorable à la naissance d'une offre d'information du service public à condition qu'elle soit innovante, qu'elle concerne l'ensemble de l'entreprise, et qu'elle ne mette pas en péril l'existence des chaînes." Dans un communiqué publié aujourd'hui, en préalable à un Comité Central d'Entreprises qui doit avoir lieu au sein du groupe.

Le communiqué

Pour critiquer la direction, le syndicat s'est appuyé sur le philosophe Alain Deneault, récemment invité sur le plateau de notre site partenaire Hors-Série, qui a développé le concept de médiocratie pour parler du règne de la médiocrité au sein de notre société, qui privilégierait "la norme, le milieu, la pensée molle et le consensus au détriment d'idées lumineuses ou dérangeantes."

"Nous en voulons pour preuve, le projet de chaîne tout info dont nous allons débattre largement aujourd'hui", peut-on lire dans ce communiqué. "D'un sujet et d'un projet pourtant motivant pour les salariés, il est devenu complètement déshumanisé."

Force Ouvrière n'est pas le seul à s'inquiéter de la naissance de cette nouvelle chaîne d'info. Le site France TV Info, inquiet pour son avenir, s'est mis en grève aujourd'hui 7 avril, pour la première fois de son histoire. Les raisons ? "Le 1er septembre, France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et l’INA lancent une nouvelle chaîne d’information en continu. La direction souhaite lui donner le nom de “France Info”, faire de francetvinfo.fr le site de cette nouvelle offre d’information et le renommer, donc, France Info. Le tout pour y proposer du décryptage, de la pédagogie et de l’interactivité", expliquent les membres de la rédaction sur la plateforme de blog Medium. Ils estiment, à cinq mois de la naissance de cette nouvelle chaîne, n'avoir pas reçu suffisamment de garanties sur leur rôle au sein de ce dispositif.

Le nom de la future chaîne, France Info, pose aussi problème : "Nous pensons que c’est un mauvais choix, d’abord parce qu’en changeant de nom et d’URL, nous risquons de perdre tout le travail de référencement effectué depuis 2011. Ensuite, parce que nous craignons une confusion avec la radio." Pour les journalistes du site, "la discussion sur le nom est notre porte d’entrée pour aborder la question de ce que deviendra francetv info. Avec qui travaillerons-nous ? Comment ? Avec quels moyens ? Et avec quel résultat sur ce que nous proposerons à nos lecteurs ? Que faire demain si la radio annonce l’arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès mais que France 2 ou France 3 ont des informations contraires ? Comment s’y retrouver sur un site nommé France Info et qui mélange les podcasts de la radio, les magazines de France 3, les vidéos de la chaîne d’info et le journal de 20 heures de France 2 ? Quelle place restera-t-il pour nos propres articles ?". L'été promet d'être chaud à France Télévisions.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.