Foot : et soudain, les médias arrêtèrent de payer
article

Foot : et soudain, les médias arrêtèrent de payer

Réservé à nos abonné.e.s
Face à l'arrêt du championnat, Canal+ et BeIn Sports ont décidé de ne plus verser de droits télé aux clubs, occasionnant un gigantesque manquer à gagner. Alors, qui doit payer?

En temps économiques "normaux", le football de haut niveau obéit très peu aux règles qui gouvernent le reste du monde. Salaires, indemnités de transferts, budgets, droits de retransmission : tout, dans les cinq grands championnats européens, dont la France fait partie (en solide cinquième position), semble soumis à une irrésistible force d'inflation qui, à en croire certains, aurait même des allures de bulle. Si la Ligue 1 n'avait encore rien à voir avec le titan du foot business qu'est le championnat anglais de Premier League, elle bénéficiait ces dernières années, comme tous les autres, d'une conjoncture économique exceptionnellement favorable.

Tout allait bien, et puis le Covid-19 s'est invité à la fête. Depuis le 13 mars, sur décision d...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.