Fin de campagne mouvementée pour les journalistes
article

Fin de campagne mouvementée pour les journalistes

Insultés et agressés chez Sarkozy, traités de "fachos" par Mélenchon

Réservé à nos abonné.e.s
Les derniers jours de la campagne présidentielle ont été marqués par des insultes et des agressions physiques à l'égard de journalistes, notamment lors de rassemblements UMP. Si Nicolas Sarkozy a condamné toute agression physique, il a déclaré "comprendre" l'exaspération de ses militants à l'égard de la presse.

Les réactions des médias concernés ont été diverses. Si la journaliste de Mediapart Marine Turchi, prise à partie le 1er mai à Paris, a porté plainte, ce n'est pas le cas des journalistes de BFM TV, victimes de jets de bouteilles d'eau jeudi, au meeting à Toulon. BFM a néanmoins saisi le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel.

De son côté, Jean-Luc Mélenchon a traité de "fachos" des journalistes du Petit journal de Canal+.

Depuis quelques jours, Nicolas Sarkozy a multiplié les critiques des journalistes. Nous vous en parlions ici. Dernier épisode de ces attaques, ce vendredi: en meeting aux Sables d'Olonnes, le candidat UMP s...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.