Facebook, histoire d'une supercherie ordinaire
suivi

Facebook, histoire d'une supercherie ordinaire

Par Jean-François Achilli, journaliste à France Inter

Réservé à nos abonné.e.s
Jean-François Achilli, journaliste politique à France Inter, un des journalistes dupés par "l'imposture Facebook", nous adresse ce témoignage. On apprécie qu'après avoir été présenté dans notre enquête comme l'un de ceux qui ont aidé à la propagation de cette rumeur (nous écrivions : Et enfin, c’est la consécration. Lundi 31 décembre à 11 h.38, l’élection est annoncée par le site de Radio France, via l’un des 11 blogs de France Inter, celui de Jean-François Achilli") notre confrère reconnaisse publiquement son erreur explique comment il en est arrivé là

Voici le récit factuel d'une intoxication médiatique heureusement sans conséquence, mais riche en enseignements : l'élection du pseudo président de Facebook, qui a excité les médias pendant quelques semaines, avant qu'ils ne s'aperçoivent qu'il ne s'agissait que d'un non-évènement. Mon nom a été notamment évoqué dans cette farce et je souhaite apporter une contribution libre au site de Daniel Schneidermann, au nom de la transparence et de la clarté.

Je suis journaliste au service politique de France Inter, et par ailleurs auteur de deux ouvrages, consacrés à Nicolas Sarkozy. L'un d'eux a été &eacut...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.