Exit Rosie la riveteuse !
Brève

Exit Rosie la riveteuse !

Mary Doyle Keefe, qui incarna Rosie the Riveter (Rosie la riveteuse) pour Norman Rockwell, vient de décéder à l'âge de 92 ans.
nouveau media


Comment une jeune téléphoniste se retrouva-t-elle à la une du Saturday Evening Post pour incarner l'effort de guerre ? Voici l'histoire, tracée à grands traits.

En 1942, Redd Evans et John Jacob Loeb composèrent une chanson intitulée Rosie the Riveter (Rosie la riveteuse) qui leur avait été inspirée par une certaine Rosalind P. Walter, une ouvrière travaillant à la construction des avions de chasse F4U Corsair.

nouveau media


Ladite chansonnette donna des idées à Norman Rockwell, qui peignit en 1943 ce portrait. Il parut à la une du Saturday Evening Post le dernier lundi de mai 1943, jour du Memorial Day :

nouveau media


La jeune femme qui servit de modèle à Rockwell ne s'appelait pas Rosie mais Mary Doyle Keefe. Téléphoniste à Arlington dans le Vermont, elle avait alors dix-neuf ans. De nature fluette, elle ne pratiquait pas le bodibildigne. Mais on n'incarne pas l'effort de guerre de l'arrière quand on pèse 45 kgs tout mouillés ! Aussi Norman Rockwell la peignit-il en s'inspirant du prophète Isaïe peint par Michel-Ange au plafond de la Sixtine en 1509 :

nouveau media


Mary Doyle Keefe, donc, vient de décéder à l'âge de 92 ans.

C'est l'occasion inespérée de lire ma chronique intitulée La véritable histoire de Rosie dans laquelle vous découvrirez plein de choses passionnantes, dont l'histoire de cette autre Rosie également célèbre :

nouveau media
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.