Et maintenant, les facho-gamers ?
article

Et maintenant, les facho-gamers ?

Jeux vidéo : prolongement inattendu d'une campagne misogyne

Réservé à nos abonné.e.s
Les contours du #GamerGate, dont nous vous racontions les prémices fin août, se précisent petit à petit. Alors qu'une guerre ouverte a été déclarée, sur fond de misogynie, les "pro" et les "anti" Zoe Quinn, le site de jeu vidéo Merlanfrit dresse le portrait de ceux qui s'acharnent contre la développeuse. Et on les découvre très à droite, et pas toujours très fans de jeu vidéo.


Le mouvement anti-Zoe Quinn s'est trouvé un nom : le #GamerGate. Sur quoi se base-t-il ? Né sur le forum 4chan et sur Twitter, le #Gamergate est un "coup de gueule" de certains joueurs contre ce qu'ils estiment être une forme de corruption dans la presse de jeux video. Mais plutôt que de dénoncer les accords discutables de grandes marques avec des journalistes, ils s'en prennent exclusivement à la développeuse indépendante Zoe Quinn, victime d’une tempête sexiste après la divulgation par son ex-conjoint, Eron Gjoni, d’informations concernant sa vie privée. Ce dernier lui reprochait notamment de l’avoir trompé plusieurs fois, notamment avec de...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.