Enquête au long cours au pays des "mooks"
enquête

Enquête au long cours au pays des "mooks"

XXI, Crimes & Châtiments, Alibi : leur succès, leurs recettes

Réservé à nos abonné.e.s
Avez-vous déjà lu un "mook" ? Ce néologisme, contraction de "mag-book" (soit un objet entre le magazine et le livre), désigne en fait les nouvelles... revues. Depuis 2008, les titres se multiplient dans les rayons des librairies : Crimes et châtiments, We Demain, 6 mois, Usbek & Rica, Alibi, Feuilleton sans oublier la référence, la revue XXI. Même France Culture s'y est mise, et un ancien magazine s'y est aussi converti, Muze.



A l'heure d'internet, du buzz, des tweets de 140 caractères, ces trimestriels proposant articles et enquêtes de près de 25 000 signes (soit 178 tweets pour les non-habitués) font figure d'exception. Mais comment sont nés les mooks ? Quels sont leurs modèles économiques ? Qui y travaille et quels sont leurs lecteurs ? Une enquête en 20 000 signes (et pas un de moins), doublée d'une émission sur le sujet, à déguster ici.


Fini le papier ? Plus le temps de lire de longues enquêtes de plusieurs pages ? Tandis que la presse traditionnelle décline et poursuit sa mue vers le web et les multiples supports numériques (smartphone et tablettes), &agrav...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.