En 2001, Taubira a-t-elle minimisé l'esclavagisme non-européen ?
article

En 2001, Taubira a-t-elle minimisé l'esclavagisme non-européen ?

Réapparition d'une ancienne polémique sur la nouvelle ministre de la Justice

Réservé à nos abonné.e.s
Violente attaque du patron de l'UMP. S'adressant aux électeurs du FN, Jean-François Copé a déclaré : "Quand on vote Front National, on a la gauche qui passe" et "on a Taubira". La nouvelle garde des Sceaux semble être devenue une cible pour la droite, et l'extrême-droite. Lemonde.fr résumait hier les principales attaques avancées à son encontre. Outre une fausse accusation d'avoir tout récemment minimisé le fait de brûler le drapeau français, la "réacosphère" reproche aussi à la nouvelle ministre d'avoir voulu "étouffer" dans les mémoires, lors du vote de la loi de 2001 qualifiant l'esclavage de crime contre l'humanité, la traite négrière organisée par des esclavagistes arabes. La loi n'aurait visé qu'à accuser les seuls blancs. Vrai ?

La polémique n'est pas nouvelle, mais réapparaît depuis la nomination de la nouvelle garde des Sceaux, et se répand sur plusieurs sites de droite et d'extrême-droite - en restant relativement circonscrite à ces sites. Principal reproche adressé à la ministre : la loi de 2001, qualifiant de "crime contre l’humanité" la traite négrière "transtlantique". Sous-entendu, cette loi n'aurait pris en compte que la traite organisée depuis l'Europe.

Sur le site Observatoire de l'islamisation, même accusation, et même citation de Taubira. Une rapide recherche sur google montre que cette même phrase revient en boucle, citée sur nombre de blogs et de forums critiques envers la ministre.

...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.