Emeutes : la presse britannique accuse un "réseau social de l'ombre"
article

Emeutes : la presse britannique accuse un "réseau social de l'ombre"

Une mobilisation Blackberry ?

Réservé à nos abonné.e.s
Après les révoltes arabes et leurs mobilisations "made in Facebook/Twitter", voici les émeutes BlackBerry au Royaume Uni. Comme l'a noté Lefigaro.fr, plusieurs journaux anglais affirment que l'organisation des émeutiers du quartier de Tottenham à Londres (et d'autres grandes villes de Grande-Bretagne) a été facilitée par l'utilisation de smartphones BlackBerry et notamment de l'application BBM (BlackBerry Messenger). Celle-ci permet d'envoyer gratuitement des messages instantanés par le réseau Internet: la police ne peut pas les intercepter (à la différence des messages publics sur Facebook ou Twitter).

Selon le Telegraph, le Guardian ou encore le site Techcrunch, ce smartphone aurait joué un rôle prépondérant dans les émeutes. La BBC est moins catégorique.

Depuis la mort d'un homme de 29 ans, Mark Duggan, abattu par la police à Londres jeudi 3 août dans des circonstances qui restent à éclaircir, la Grande-Bretagne connaît une série d'émeutes : parties du quartier de Tottenham à Londres, celles-ci s'étendent désormais à d'autres villes (Birmingham, Liverpool, entre autres).

Comment expliquer une telle propagation ? Pour Le Telegraph, "les gangs ont utilisé des BlackBerry pour organis...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.