EI : Orwell et les nouveaux barbares
Brève

EI : Orwell et les nouveaux barbares

Dans l'univers orwellien de 1984, trois empires se partagent le monde : Oceania, Eurasia, et Estasia.

Leurs alliances sont mouvantes, et les renversements aussi subits qu'inexpliqués, et tabous. Quand l'Océania est alliée à l'Eurasia, elle a toujours été alliée à l'Eurasia. Et quand, un beau matin, un renversement d'alliance la précipite dans les bras d'Estasia, alors elle a toujours été alliée à Estasia. Medias, manuels d'Histoire, et même les cerveaux, sont priés d'effacer sans délai toute trace de l'alliance précédente.

L'Iran des mollahs, et Assad, vont-ils devenir les nouveaux amis de l'Amérique ? Dans une excellente synthèse, Le Monde rappelle le dilemme d'Obama, dans la grande coalition qu'il tente de mettre sur pied contre les décapiteurs de l'EI, ces nouveaux Barbares Absolus de l'Occident. Obama va-t-il devoir conclure une alliance, même tactique, même circonstancielle, avec l'Iran et la Syrie d'Assad, les Barbares Absolus d'hier et d'avant-hier, avec qui il partage désormais un ennemi commun ? On imagine la tête du spectateur moyen de Fox News. Selon la BBC, d'ailleurs, un rapprochement aurait déjà été esquissé : dans l'actuelle campagne de bombardements, le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, aurait autorisé le général commandant la force d’élite Al-Qods, à coordonner les opérations avec les forces américaines, irakiennes et kurdes. L'a-t-on dit aux Américains ?

Pas de panique : Hollande est là. Précisément, il est en Irak aujourd'hui. Aucun doute qu'il va démêler promptement les fils cette affaire embrouillée. Ce sera sans doute plus simple que de trouver le coupable, dans l'affaire de l'île de Sein. Vous vous souvenez du discours sous la pluie, fin août, à l'ile de Sein, et du président lisant son discours à l'aveuglette, les lunettes embuées ? Depuis, signale Le Monde, Hollande cherche le responsable de l'oubli d'un dais protecteur. Qui, à l'Elysée, de l'équipe du chef de cabinet, ou de l'un des responsables de l'image, est coupable de cette faute d'impréparation ? A l'heure qu'il est, il parait qu'on cherche encore.

Hollande lunettes
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.