Egypte antique : Le Parisien et l'AFP embarqués dans une nef en roseaux
article

Egypte antique : Le Parisien et l'AFP embarqués dans une nef en roseaux

Réservé à nos abonné.e.s
Il s'appelle Dominique Görlitz, il serait un "archéologue chevronné" qui s'apprête à monter dans une nef en roseau pour traverser la Méditerranée, pour prouver qu'à l'époque de l'Egypte Antique, un tel trajet était possible. Sauf que son expédition, relayée par plusieurs médias français et allemands (pays dont il est originaire) est largement critiquée par la communauté scientifique - tout comme Görlitz lui-même, condamné pour avoir vandalisé la pyramide de Khéops.

"Dites-moi, qu'est-ce qui peut tant intéresser les médias dans cette histoire ?" Au téléphone, l'égyptologue Chloé Ragazzoli est perplexe... et agacée. La raison ? Depuis quelques jours, une dépêche AFP, un article du Parisien, puis un article du Figaro(dans lequel elle a d'ailleurs été interrogée) se sont fait le relais d'une expédition vers l'Egypte... à bord d'une nef en roseaux. L'expédition ne serait pas n'importe laquelle, nous apprennent ces articles. Elle serait organisée par des "chercheurs" pour tester une "hypothèse" : "Les Égyptiens ont-ils pu traverser la Méditerranée sur des bateaux en papyrus il y a plus de 4 000 ans jusqu'à la Mer Noire ?" A la tête de cette expédition, le "chercheur" Dominique Görlitz, comme l'appelle l'AF...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.