"Dupont de Ligonnès arrêté" : 15 heures d'hystérie médiatique
article

"Dupont de Ligonnès arrêté" : 15 heures d'hystérie médiatique

Réservé à nos abonné.e.s
Ce n'était finalement pas lui. Ce samedi 12 octobre à la mi-journée, les analyses ADN ont parlé : l'homme arrêté le 11 octobre à Glasgow, présenté par le Parisien comme Xavier Dupont de Ligonnès, principal suspect du quintuple meurtre de sa famille... ne l'était pas. Retour sur 15 heures d'infos contradictoires et d'emballement médiatique.

A défaut d'une "fin de cavale" spectaculaire dont Le Parisien fait sa Une, l'arrestation d'un homme qui n'était finalement pas Xavier Dupont de Ligonnès aura fait trépider, pendant 15 heures, les médias français, jusqu'à l'absurde. Tel un ballon gonflé à l'hélium qui finit par se dégonfler piteusement. Pour saisir l'ampleur du retournement que constitue cet énième "rebondissement" de l'affaire Dupont de Ligonnès (elle alimente depuis 8 ans l'appétit "fait divers" des médias), il faut remonter au vendredi 11 octobre, à 20h40 précises.

20h40, c'est l'heure à laquelle Le Parisie...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.