Du multi-bidule au data-machin : les projets aidés par le fonds Google
enquête

Du multi-bidule au data-machin : les projets aidés par le fonds Google

"Tout cet argent, c'est de la magouille totale, ça sert à boucher les trous" (un bénéficiaire)

Réservé à nos abonné.e.s
"Curation", "multidevices", "mobilité first" : la presse innove et Google le lui rend bien. Le "Fonds pour l'innovation numérique de la presse", appelé aussi "Fonds Google", vient de publier son bilan de l'année 2013. 23 projets ont été retenus sur les 39 projets déposés. Verdict de la générosité de Google ? Le Nouvel Obs remporte la palme avec près de 1,9 million d'euros d'aides, juste devant les groupes de L'Express et du Monde. Mais derrière les termes abscons des intitulés des projets, à quoi vont vraiment servir ces sommes ? @si a tenté de trouver des multi-data-traducteurs 2.0, non sans mal.

On sait enfin qui sont les heureux élus du fonds Google, ce fonds doté de 60 millions d'euros sur trois ans, censé aider la presse à financer son virage numérique. Parmi les bénéficiaires de cette première année, on trouve de tout : des sites de la presse nationale (Libération, 20 minutes ou encore Les Echos), de la presse quotidienne régionale (Ouest France, La Voix du Nord, La Montagne), des pure players (Rue89, Marsactu ou Economie matin) et le site d'une chaîne de télévision (BFM TV).

Nuage Seb

Mais tous n'ont pas vraiment obtenu la même somme. A cette course à l'innovation et à la subvention, le grand gagnant est... Le Nouvel O...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.