Dropped : des familles de victimes en colère contre la production
enquête

Dropped : des familles de victimes en colère contre la production

"J'ai dit à ALP que j'allais les faire plier"

Réservé à nos abonné.e.s
"On est abandonnés". Dix jours après le crash de deux hélicoptères pendant le tournage de l'émission de téléréalité Dropped (TF1), les familles des victimes ne décolèrent pas. Au Parisien, certaines d'entre elles affirment avoir été dissuadées par la société de production ALP de se rendre en Argentine pour accompagner les dépouilles des victimes, rapatriées ce dimanche par avion. Après une campagne médiatique expresse, seule une ancienne journaliste de Libé, dont la fille se trouvait dans le deuxième hélicoptère, "a fait plier" la production. Elle part ce jeudi pour Buenos-Aires.



Le silence et l'attente. Les corps des victimes du double crash survenu en Argentine, pendant le tournage d'une émission de téléréalité de TF1, doivent être rapatriés en France ce dimanche. Certaines familles de victimes avaient émis le souhait de se rendre sur place pour pouvoir être dans l'avion qui ramènerait les corps. Seulement voilà, Adventure Line Production (ALP), la société de production de Dropped (la même qui a tenté de connaitre les sources d'@si après nos révélations sur Koh Lanta) a tergiversé. Certaines familles lui reprochent un manque de communication. D'autres affirment qu'ALP les aurait dissuad...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.