Douillet : le petit journal à nouveau critiqué
Brève Vidéo

Douillet : le petit journal à nouveau critiqué

Après les critiques sur son traitement des relations Joly-Mélenchon, le Petit journal est à nouveau accusé de s'en prendre injustement à un homme politique: David Douillet.

Des images diffusées par le Petit Journal de Canal + jeudi soir montrent le ministre des Sports David Douillet très hésitant, bafouillant, alors qu'il présente un projet de loi sur l'éthique dans le sport devant les membres de la commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée Nationale.

Nez plongé dans ses fiches, il semble ne pas connaitre son sujet picto

Interviewé ce vendredi par le Figaro, son directeur de cabinet Gérald Darmanin s'efforce de défendre Douillet. Il souligne que "les questions n'avaient rien à voir avec le sujet". "Quand on vous parle de sport féminin, de centres de formation ou de régime Dukan et que ce ne sont pas les sujets qui ont été préparés, il est normal d'avoir des hésitations, surtout à une époque où chaque demi-mot peut faire l'objet d'une dépêche AFP", justifie-t-il.

Surtout, il pointe une manipulation du Petit journal, mais sans le dire explicitement : "Ils prennent quelques moments d'hésitation sur 2h30 de séance pour faire un sujet d'une trentaine de secondes". Y a t-il eu manipulation ? Yann Barthès précise, en fin de séquence : "Il a ramé, mais David Douillet a répondu, l'oral s'est plutôt bien passé". Ce n'est certes pas l'impression laissée par le montage, qui ne montre que les hésitations, et pas les réponses qui sont censées suivre. Mais il semble difficile, toutefois, pour un programme qui se veut divertissant, de conserver l'ensemble des déclarations de Douillet.

Et selon Darmani, Douillet a "bien pris" la plaisanterie. Il ajoute: "Le Petit Journal est présent à tous nos déplacements, c'est normal qu'ils finissent par trouver des petites choses". Le Petit journal s'acharne-t-il sur Douillet en le suivant partout ? Selon nos informations, l'équipe du Petit journal a tenté de suivre plusieurs fois Douillet récemment, mais il avait refusé les accréditations. Le Petit journal est donc venu à cette audition, les journalistes étant libres d'y assister. Suivent-ils ainsi tous les ministres lors de présentation de projets de loi ? Il semble bien que non. Douillet n'est donc peut-être pas le seul à bafouiller dans ce genre de cirsconstance... Au ministère des Sports, selon Le Figaro, on considère que Douillet subit une forme d'acharnement de la part d'une "élite parisienne qui considère qu'un sportif de haut niveau n'a pas les capacités pour être au gouvernement".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.