Deux salariés licenciés demandent la liquidation judiciaire de Slate Afrique
enquête

Deux salariés licenciés demandent la liquidation judiciaire de Slate Afrique

Le site rattrapé par une affaire de licenciement abusif

Réservé à nos abonné.e.s
Slate Afrique, clap de fin ? L'ancien rédacteur en chef du site, Pierre Cherruau et son adjoint Philippe Randrianarimanana ont demandé au tribunal de Paris de placer l'entreprise en liquidation judiciaire, selon BFM Business. Peut-être pour récupérer des indemnités dues pour leur licenciement "sans cause réelle et sérieuse" : le dernier épisode d'une saga digne de Dallas autour de la mise à l'écart d'un pigiste marocain critique de l'entourage du roi du Maroc.

Slate Afrique pourrait ne jamais se remettre de l'histoire révélée par Mediapart en 2013, et qui paraissait sortie tout droit d'un mauvais épisode de la série Dallas. Selon BFM Business, son ancien directeur éditorial, Pierre Cherruau et l'adjoint de ce dernier Philippe Randrianarimanana ont demandé en juin au tribunal de Paris de placer l'entreprise en liquidation judiciaire. Considérant que les éléments fournis par le duo, licencié en 2013, "sont insuffisants pour avoir la certitude d'un état de cessation de paiements", le tribunal a mandaté un expert pour rendre un rapport fin juillet, dont on attend les conclusions. Mais pour BFM Business, cette ...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.