Déconfinement : une carte aux données très politiques
article

Déconfinement : une carte aux données très politiques

Réservé à nos abonné.e.s
La carte sur laquelle se base le gouvernement pour organiser le déconfinement semble simple, avec ses couleurs rouge et verte, orange jusqu'à il y a peu. Pourtant les données censées l'avoir constituée sont opaques, ou ne correspondent pas toujours à la distribution des couleurs.

Le 4 mai, au Sénat, le premier ministre Édouard Philippe réitérait le propos tenu le 30 avril par son ministre de la Santé Olivier Véran. "Chacun a pu voir si son département est classé en zone rouge, verte ou orange, au vu des critères que nous avons définis avec les autorités sanitaires. Cette carte de France sera actualisée chaque jour, en toute transparence." Trois critères ont été annoncés, devant déterminer la classification finale en deux couleurs, vert ou rouge (les départements orange passent en rouge, ndlr) : 1. la circulation du virus, 2. la saturation des capacités de réanimation, 3. la capacité à réaliser des tests virologiques et à retracer les malades potentiels. 

Au moment où Philippe s’exprime face aux sénateurs, et qua...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.