De Villiers traîne en justice le "Canard enchaîné vendéen"
article

De Villiers traîne en justice le "Canard enchaîné vendéen"

Réservé à nos abonné.e.s
Un journal satirique vendéen était convoqué jeudi 1er octobre devant la 17e chambre du tribunal de Paris, après une plainte en diffamation de Philippe de Villiers. Son tort ? Avoir commis un article annonçant la sortie d'un livre sévère sur la gestion du Puy du Fou. Livre qui n'a lui-même fait l'objet d'aucune poursuite. Procès bâillon ? Pas si simple.

"Aujourd'hui, on est là pour ça, et en réalité on ne parle que de ça." L'avocate de Christine Chamard agite face au tribunal une reproduction d'article dans sa main droite, et un épais volume dans sa main gauche. Le geste résume assez bien l'affaire qui se juge jeudi 1er octobre devant la 17e chambre du tribunal de Paris. 

En avril 2019, Christine Chamard, ancienne journaliste de Valeurs Actuelles, publiait Le Puy du Fou - La grande trahison (éditions Max Milo). Un livre nourri de témoignages, qui raconte notamment comment Philippe de Villiers a, en 2010, poussé vers la sortie de nombreux bénévoles du parc d'attraction qu'il dirige, après une brouille politique avec Bruno Retailleau (actuel président du groupe LR au sénat, il occup...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.