Daech, CGT, Benzema, inondations : rapprochements hasardeux
Brève

Daech, CGT, Benzema, inondations : rapprochements hasardeux

Daech, la CGT, Benzema, les inondations, et pourquoi pas tout en même temps ? L'éditorialiste du Point, Franz-Olivier Giesbert, s'est fait remarquer, mercredi 1er juin, en comparant la CGT à... Daech. En cette période de tempête médiatique, il n'est pas seul à chercher sa recette de la bouillabaisse éditoriale.
nouveau media

Les pieds dans le plat. Dans son édito du 1er juin, intitulé "Ne cédons pas à la CGT, saperlotte !", Giesbert a tenté le rapprochement entre la CGT et Daech. "Même si la comparaison peut paraître scabreuse, est-il si illégitime d'oser la formuler ? La France est soumise aujourd'hui à deux menaces qui, pour être différentes, n'en mettent pas moins en péril son intégrité : Daech et la CGT", écrit-il dès les premières lignes, appelant aussi à "lutter" contre une CGT "peu représentative des salariés français mais stratégiquement implantée" et qui "prend encore une fois l'économie du pays en otage." Selon FOG, pas tellement de différence entre les deux structures, qui utiliseraient les "mêmes armes" sur le plan "tactique", à savoir "l'intimidation".

nouveau media

Deux jours plus tôt, dans un entretien au Monde, Pierre Gattaz avait aussi dénoncé l'attitude de la CGT, appelant à ne "pas céder au chantage, aux violences, à l'intimidation, à la terreur" et à "des minorités qui se comportement un peu comme des voyous, comme des terroristes." Alors que Philippe Martinez avait annoncé vouloir porter plainte pour diffamation, le numéro 1 du Medef a concédé le 1er juin que l'utilisation du mot "terroriste" était peut-être "inadaptée dans ce contexte". "Mais les méthodes de voyous employés par la CGT doivent cesser", a-t-il ajouté.

La CGT n'est pas la seule à être comparée aux terroristes ou à Daech, Karim Benzema aussi. Le footballeur, qui a accordé une interview, mercredi 1er juin, au quotidien sportif espagnol Marca pour expliquer que le sélectionneur "Didier Deschamps avait cédé à la pression d'une partie raciste de la France" en ne le retenant pas pour l'Euro, ferait aussi le jeu de Daech. C'est en tout cas ce qu'estime le président du club de rugby de Toulon, Mourad Boudjellal. Pour lui, la sortie de Benzema dans la presse espagnole ne serait ni plus ni moins qu'un "appel à se révolter contre la France". "Benzema, sous la déception, a tenu des propos qui sont dangereux par les temps qui courent. Je crois qu'il n'a pas mesuré la dangerosité de ses propos parce que s'il souhaite devenir un fonds de commerce des recruteurs de Daech, il ne fallait pas s'y prendre autrement", a-t-il déclaré sur RTL.

nouveau media

Plantu, le dessinateur du Monde, s'est aussi risqué aux rapprochements hasardeux. "La CGT en baisse. Les inondations en hausse", écrit le caricaturiste, dans un dessin publié en une du journal daté du vendredi 3 juin. On y voit deux militants de la CGT, les sourcils froncés, se moquer d'un couple de Français dont la voiture prend l'eau en s'exclamant : "Finalement, ils ont réussi à faire le plein !".

nouveau media

Lien pas évident toujours : sur Twitter, Brice Couturier, chroniqueur dans Les Matins de France Culture, a tenu à remercier la CGT pour "sa solidarité sans faille" avec "les Français, accablés par les inondations." Sans que le lien entre les inondations qui touchent actuellement plusieurs régions de France et la mobilisation de la CGT contre la loi travail n'apparaisse très clairement.

nouveau media
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.