Culture du viol chez les chiens : un canular... et ses limites
article

Culture du viol chez les chiens : un canular... et ses limites

Réservé à nos abonné.e.s
Des revues de sciences sociales qui publient sans vérifier de fausses études aux conclusions délirantes... Très médiatisé en France, ce canular fomenté par trois Américains entend discréditer notamment les études de genre.

C’est un grand ricanement collectif, parti des Etats-Unis, qui a gagné en quelques heures le café du commerce mondial. Un rire accusateur et outré, déclenché par un vaste canular scientifique. Imaginez plutôt, trois Américains ont réussi à piéger des revues scientifiques spécialisées dans les travaux sur le genre, le racisme et l’identité, en leur faisant gober et publier des fausses études aux conclusions absurdes. Ce 2 octobre, Peter Boghossian, professeur adjoint de philo à l'université d'Etat de Portland, le docteur en mathématique James A. Lindsay et la journaliste Helen Pluckrose jubilent. Ils viennent de rendre public leur forfait.

AREO

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.