Contre-G7 : que s'est-il réellement passé à Urrugne ?
article

Contre-G7 : que s'est-il réellement passé à Urrugne ?

Réservé à nos abonné.e.s
A la veille du G7, vendredi soir plusieurs policiers et manifestants ont été blessés lors d'une opération de police sur l'un des sites du contre-sommet, à Urrugne. Le fait de black blocs "venus en découdre" comme l'affirme BFM ? Plusieurs reporters présents sur place font état d'une autre réalité...

Il est 22 heures, ce vendredi 23 août. A la veille de l’ouverture du G7 à Biarritz, la chaîne BFM est en direct à une vingtaine de kilomètres de là, à Urrugne où sont réunis depuis quelques jours militants  et opposants en prévision d’une semaine d’action qu’ils promettent pacifique. Et ce vendredi soir, la chaîne fidèle à son créneau donne "la priorité au direct". En duplex d'Urrugne, l’envoyé spécial de BFM, Matthias Tesson, annonce "les tous premiers incidents sérieux dès la fin d’après-midi" qui viennent de survenir sur place. Il rapporte que "suite à quelques incidents successifs en marge de ce campement", policiers et gendarmes "ont été conduits à intervenir à l’intérieur de ce camp."

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.