"Construire politiquement la peur" (Lordon/Hors-Série)
Brève Vidéo

"Construire politiquement la peur" (Lordon/Hors-Série)

Peut-on imaginer un gouvernement de gauche radicale, sans qu'il soit soutenu par une insurrection, en France ? Pour Frédéric Lordon, l'hypothèse semble improbable. Pour l'économiste, qui publie Vivre sans ? (Ed. La Fabrique) et est l'invité de notre site partenaire Hors-Série cette semaine, "il n'y a plus d'espace pour les solutions intermédiaires" dans la société. Si Mélenchon était arrivé au pouvoir en 2017, les taux d'intérêts européens auraient dévissé, plongeant la France dans une crise financière aux accents grecs, analyse-t-il. Entre le "néolibéralisme", "qui va gagner toujours plus de terrain comme il le fait actuellement", et "la solution révolutionnaire", "il n'y a plus d'espace", regrette l'économiste. Pour Lordon, c'est la fin des "trajectoires socio-démocrates".  Et l'invité de Hors-Série de voir dans l'insurrection la seule hypothèse de transformation de la société : "Je crois que le niveau de la violence dans l'Histoire est fixé par les dominants. C'est eux qui contraignent les dominés à prendre les armes. Il faut un mouvement qui construise politiquement la peur", conclut l'économiste.

Pour voir l'intégralité de l'émission sur Hors-Série, disponible sur abonnement, c'est ici.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.