Comment Twitter a forcé les médias à s'intéresser au meurtre de trois musulmans américains
article

Comment Twitter a forcé les médias à s'intéresser au meurtre de trois musulmans américains

Réservé à nos abonné.e.s
Les médias ont-ils failli dans leur couverture de la tuerie de Chapel Hill, en Caroline du Nord, où trois musulmans ont été abattus par un voisin mardi 10 février en fin d’après-midi ? Difficile d’en douter à en croire les centaines de milliers de messages sur Twitter condamnant la sous-médiatisation d’un meurtre possiblement islamophobe.

Trois morts sur un campus américain, et une polémique internationale. Mardi peu après 17 heures, une étudiante de 21 ans, sa sœur et son mari sont assassinés sur un campus de Caroline du Nord par un voisin de 46 ans, Craig Stephen Hicks. Ce qui pourrait ressembler à un fait divers habituel aux États-Unis, s’est transformé dès le lendemain en un débat qui déborde des frontières américaines. Le fait que les trois victimes soient musulmanes, et que le tueur se présente sur Facebook comme un "athée militant" ont d’abord posé la question du motif, potentiellement raciste et islamophobe du triple homicide. Surtout, la...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.