Comment Trump a fait perdre son sang-froid à John Oliver
article

Comment Trump a fait perdre son sang-froid à John Oliver

Le candidat républicain s'en prend à la famille d'un soldat musulman, mort en Irak en 2004

Réservé à nos abonné.e.s
Trump a-t-il perdu les élections présidentielles lors de la convention démocrate, qui s'est déroulée la semaine dernière à Philadelphie ? C'est la petite musique entonnée par la plupart des médias américains depuis quelques jours. En cause : les critiques du candidat républicain, qui s'en pris à un couple musulman américain, soutien d'Hillary Clinton, dont le fils est mort au combat en Irak en 2004. Des propos qui ont poussé John Oliver, l'animateur qui rend la neutralité du net passionnante, à sortir de ses gonds. Et le New York Times à replonger dans les archives du service militaire américain concernant le candidat républicain.

Dimanche soir, sur la chaîne câblée HBO, où est diffusée chaque semaine son émission Last Week Tonight, John Oliver a perdu son calme et traité, face caméra, Donald Trump, le mégalomane multi-millionnaire, par ailleurs candidat républicain à l'élection présidentielle de novembre 2016, de "Fucking asshole", littéralement "trou du cul". Pour comprendre les raisons de cette surprenante colère, il faut remonter à jeudi dernier, le 28 juillet 2016.

Ce jour-là, sur la scène de la convention démocrate, Ghazala et Khizr Khan, respectivement mère et père d'un soldat américain musulman mort en Irak, m...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.