Comment TF1 contourne les règles du CSA
enquête

Comment TF1 contourne les règles du CSA

Ni magazine politique, ni émission pour enfants. Et les "Sages" dorment.

Réservé à nos abonné.e.s
TF1 ? Une "chaîne délinquante" qui "piétine la loi". Rien que ça ! Arnaud Montebourg n'y est pas allé par quatre chemins pour attaquer la chaîne Bouygues, qui a rendu coup pour coup par la voix de son PDG : ces propos "révèlent une inquiétante conception de la démocratie", a répondu Nonce Paolini dans une lettre ouverte diffusée mardi 5 octobre. Le ton monte entre TF1 et Montebourg depuis la mise en ligne sur le net d'une vidéo - extraite d'un documentaire de Pierre Carles qui doit sortir fin octobre - montrant le député socialiste se féliciter de pouvoir "taper sur TF1".

Si le contentieux entre Montebourg et TF1 ne date pas d'hier, la question du respect par la première chaîne des obligations dictées par le CSA est posée. Comme le relève Lepoint.fr, le nombre de mises en demeure reçues par TF1 n'est certes pas plus élevé que la moyenne. Mais TF1 s'arrange facilement des règles édictées par le CSA, qui fait preuve d'un laxisme manifeste.



La polémique entre TF1 et Arnaud Montebourg a éclaté fin septembre avec la diffusion d'un extrait de Fin de concession, un documentaire sur TF1 réalisé par Pierre Carles (sortie prévue le 27 octobre) au cours duquel on voit Montebourg s'amuser de pouvoir "taper sur TF1".


"Je vais vous donner un coup de main" assure Montebourg. "C’est la télévision de la droite, la télévision des idées qui détruisent la France, la télévision de l’individualisme, la télévision du fric, la télévision du matraquage sur la sécurité". picto

Dans un premier temps, le député socialiste a de...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

CSA

Expertes : le répertoire menace de fermer

Faute de financement, Caroline De Haas pourrait arrêter

TF1

Mediapro, de sauveur à fossoyeur du foot français

Le diffuseur majoritaire du championnat de France refuse de payer ce qu'il doit aux clubs

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.