Comment le FBI a "traqué" et fermé (provisoirement) SilkRoad
article

Comment le FBI a "traqué" et fermé (provisoirement) SilkRoad

Hackers, maîtres chanteurs, vrais et faux tueurs : un polar de l'Internet profond

Réservé à nos abonné.e.s
Retour sur une chasse à l'homme. Le FBI a mis deux ans pour réussir à coincer celui qu'il considère comme l'animateur de Silk Road (La route de la soie), un site qui vendait, entre autres, de la drogue, à des acheteurs anonymisés via le réseau TOR (The Onion Router). Deux ans pour faire coller un patronyme "réel" à un pseudo du Net. Mais un mois après la fermeture du site, un autre Silk Road est apparu dans les profondeurs du Net, le 6 novembre, suivi d'une poignée de concurrents.


Deux ans. Deux ans d'enquête au bout desquels le FBI a finalement réussi à coincer l'animateur de Silk Road, cet "eBay" cet "Amazon de la drogue". C'est Ross William Ulbricht, arrêté début octobre qui serait l'animateur du site Silk Road. Il se cachait derrière le pseudonyme Dread Pirate Roberts, le nom d'un des personnages de Princess Bride, un roman écrit par William Goldman, en 1973 adapté au cinéma par Rob Reiner en 1988.

Le site ne vend pas directement des drogues et autres produits interdits comme des fausses pièces d'identité, c'est plutôt une plateforme qui met en relations vendeurs et acheteurs, tout en permettant aux acheteurs de noter le ...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.