Comment la "moitié de la presse" française a perdu ses abonnés
enquête

Comment la "moitié de la presse" française a perdu ses abonnés

Le Figaro, Libé, Les Echos, Le Point, Valeurs Actuelles... bug ou piratage ?

Réservé à nos abonné.e.s
Une panne technique et pas de sauvegarde : dimanche 19 juin 2016, le prestataire d’abonnements du Figaro, de Libération, des Echos, du Point, de Marianne, de l'Express ou de Valeurs Actuelles, Groupe GLI, a "perdu" les bases contenant les coordonnées de leurs abonnés. Si les causes de cette panne ne sont pas encore connues, ses conséquences le sont : impossibilité pour les titres concernés de facturer les abonnés… ou d’en recruter de nouveaux.

C'est l'histoire de journaux, qui ont littéralement égaré leurs abonnés. Selon le site spécialisé En-contact.com, un "vent de panique" souffle ainsi dans "la moitié des groupes de presse français". La raison ?Le Figaro, Libération, Les Échos, L’Express, Le Point, Valeurs Actuelles ou encore Marianne, n'ont tout simplement plus accès à la base de coordonnées de leurs abonnés, et à leur outil de gestion des abonnements. Or sans ces éléments, impossible pour ces titres de facturer les abonnements contractés ou d’en recruter de nouveaux. Bref, la base abonnée est un des biens les plus précieux ...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.