Coiffeur Hollande : le "scoop" du Canard déjà dans un livre
Brève

Coiffeur Hollande : le "scoop" du Canard déjà dans un livre

Un salaire de ministre pour un coiffeur à l’Elysée ?

Selon une information du Canard Enchaîné, reprise aujourd’hui par à peu près toute la presse, le coiffeur attitré de François Hollande touche quelques 9 895 euros bruts mensuels. Soit une rémunération cumulée sur la durée du mandat présidentiel de 593 700 euros. "A ce tarif, le malheureux n’a pas le droit d’exercer une autre activité professionnelle, sauf dérogation expresse", ironise le palmipède.

Problème : la "révélation" du Canard Enchaîné n’en est en fait pas vraiment une. Dans leur livre L’Elysée Off, publié en avril dernier, les journalistes Stéphanie Marteau et Aziz Zemouri rapportaient déjà que le coiffeur "Olivier B.", comme l’appelle le Canard, "percevait pour ses prestations annexes de coiffeur officiel à l'Elysée un salaire mensuel d'environ 8.000 euros" (sans qu’il soit précisé net ou brut). Une information reprise en titre par de nombreux sites de presse à l’époque, comme Atlantico, Le Point (où Zemouri est journaliste) ou Vanity Fair.

Le Canard Enchaîné évoque pourtant bien le livre de Marteau et Zemouri… mais sans mentionner l’information sur le salaire du coiffeur. "Ce contrat aurait dû rester couvert par le «secret le plus absolu». Mais Olivier B. a décidé de le produire devant le tribunal de Nanterre, après avoir assigné le site de Closer pour un article évoquant son job à l’Elysée sur la foi du bouquin L’Elysée off", écrit ainsi l'hebdo.

Autre "info" du livre qui ne figure pas dans l’article du Canard ? Concernant la rémunération du coiffeur de l'Elysée, "il en était de même sous Sarkozy", précisaient les journalistes en note de bas de page. Un mois avant les révélations de Marteau et Zemouri, en mars dernier, on apprenait d’ailleurs dans Vanity Fair que la maquilleuse de Sarkozy, employée à plein temps à l’Elysée entre 2010 et 2012, touchait elle-aussi 8 000 €. Sans qu’aucun média ne s’en émeuve à l'époque.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.