Cinéma anglo-américain, sauce ottomane
Brève

Cinéma anglo-américain, sauce ottomane

C'est le site Konbini qui en parle ces jours-ci (mais différents sites évoquaient déjà ce sujet en 2012), un illustrateur turc nommé Murat Paltat a recréé des scènes de films classiques anglo-américains dans le style des miniatures ottomanes du XVIe siècle. Cela donne des images plus ou moins faciles à identifier, en voici quatre parmi les dix disponibles sur le ouèbe mondial :


Vous avez reconnu ces quatre bobines ? Il y avait Kill Bill, Scarface, Orange mécanique et Inception. Voici, à titre de comparaison, trois miniatures extraites des Cinq poèmes de Nezâmî qui est l'une des plus célèbres zeuvres de la littérature médiévale persane (on en compte actuellement 245 versions illustrées différentes) :

Les noces de Khosrow et Chîrîn

Khosrow voit Chîrîn près de la source

Khosrow vient voir Farhâd


Pour vous plonger dans cette atmosphère parfumée à l'eau de rose et au miel (avec un arrière-goût de meurtre), rien de tel que le roman Mon nom est rouge d'Orhan Pamuk qui raconte une intrigue policière se déroulant dans le milieu des miniaturistes du XVIe siècle à Istanbul :

 

L'occasion de lire ma chronique intitulée La burqa et la fleur d'amandier où il est largement question des enluminures des Cinq Poèmes de Nezâmî.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.