Chantal Sébire, chronique médiatique d'une mort annoncée
enquête

Chantal Sébire, chronique médiatique d'une mort annoncée

... et souhaitée

Réservé à nos abonné.e.s
Comment filmer une femme qui va mourir, et qui veut mourir ?



Cette question, le journaliste Antoine Robin se l'est posée pendant presque trois mois. Avec Alex Badin, il est l'auteur du reportage consacré à Chantal Sébire diffusé sur M6 dans Zone Interdite, dimanche 30 mars.

Chantal Sébire est décédée le 19 mars 2008 après avoir ingéré une forte dose de barbituriques, deux jours après que le tribunal de Dijon a refusé d'accéder à sa "demande exceptionnelle d'euthanasie". Cette ancienne institutrice de 52 ans, mère de trois enfants souffrait d'un esthésioneuroblastome, une tumeur évolutive des sinus, très rare (200 cas recensés dans le monde en 20 ans), incu...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.