Canal+ : Les Guignols maintenus, le Grand Journal menacé
Brève

Canal+ : Les Guignols maintenus, le Grand Journal menacé

Les Guignols seront bien sur l'antenne de Canal+ à la rentrée 2015.

Selon Le Monde, lors du comité d'entreprise de Vivendi qui s'est tenu ce vendredi 3 juillet, Vincent Bolloré a assuré que les Guignols ne seraient pas supprimés. Une décision sans doute prise en raison de la forte mobilisation pour défendre le programme (@si vous le racontait ici). En revanche, pas sûr que le programme reste en quotidienne. Tout est envisagé : un changement d'horaire, un passage en hebdomadaire, et une diffusion en payant et non plus en clair.

Cette réflexion s'inscrit dans une refonte complète des programmes de la chaîne. A l'issue de ce comité d'entreprise, le numéro de 2 de Canal+, Rodolphe Belmer, en charge des programmes, a été remercié après douze années au sein du groupe. Il est remplacé par Maxime Saada (jusqu'ici directeur général adjoint en charge des chaînes payantes comme Ciné+ ou Planète+). Sur Twitter, le journaliste du Monde, Cédric Pietralunga, a d'ailleurs fait remarquer que tout est allé très vite : le nom de Belmer a déjà disparu de l'organigramme sur le site du groupe.

Avant

Après (sans Belmer)

Objectif ? Relancer la chaîne dont les abonnements plafonnent alors que les coûts ont augmenté (notamment le droits sportifs avec l'arrivée de BeInSport) et que de nouveaux concurrents sur la fiction ont émergé (par exemple, Netflix). La reprise en main de Canal par Bolloré passe donc par un changement de grille, avec la volonté de diminuer les coûts en ayant moins recours à des producteurs extérieurs. Et qui dit producteur extérieur, dit surtout KM production, la société de Renaud Le Van Kim qui produit le Grand journal. Le programme, facturé 100 000 euros par jour d'après les chiffres de Télérama, paraît réellement menacé vu les baisses d'audience. Le Grand journal est définitivement distancé par l'émission de Cyril Hanouna sur D8, et est talonné par C à vous sur France 5. En évinçant Rodolphe Belmer, celui qui avait renouvelé le Grand journal la saison prochaine, Bolloré a donné le signal qu'un changement complet n'était plus à exclure.

L'occasion de revoir notre émission de 1996 avec les auteurs des Guignols : "Quand les Guignols étaient au top de leur impact"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.