Brave, le navigateur qui veut remplacer (plutôt que bloquer) les pubs
article

Brave, le navigateur qui veut remplacer (plutôt que bloquer) les pubs

Réservé à nos abonné.e.s
Et si au lieu de bloquer complètement la publicité en ligne, l'internaute pouvait choisir d'en afficher certaines, peu intrusives, et se rémunérer (un peu) au passage ? C'est la promesse d'un nouveau navigateur, Brave, lancé par un ancien fondateur de la Fondation Mozilla. Un logiciel qui veut donc remplacer les pubs des sites que vous visitez... sans qu'on sache vraiment par quoi il veut les remplacer.

Brave, plus fort qu'Adblock ? L’ancien co-fondateur de Mozilla, Brendan Eich (qui a quitté la fondation suite à une controverse liée à son opposition au mariage homosexuel) veut changer le modèle économique d’une bonne partie du web. Et ce avec un nouveau navigateur appelé Brave (déjà disponible sur ordinateur et mobile), et qui a levé le mois dernier 4,5 millions de dollars. Développé en open source, le logiciel est basé sur le navigateur Chromium, tout comme Google Chrome. Ce n’est donc pas sur la technique que Brave compte se démarquer mais sur une promesse : réinventer le rapport de l’utilisateur avec la publ...

Il vous reste 82% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.