Boycott pub Zemmour : peu d'impact économique... pour le moment
article

Boycott pub Zemmour : peu d'impact économique... pour le moment

Réservé à nos abonné.e.s
Menée par le collectif citoyen Sleeping Giants, la campagne de signalement des marques diffusant des publicités sur CNews dans le créneau du polémiste islamophobe Eric Zemmour prend de l'ampleur. Si l'opération nuit à l'image de la chaîne, les conséquences financières seraient, pour l'instant, minimes.

Viser les annonceurs pour toucher la chaîne : c'est la stratégie de Sleeping Giants, un collectif citoyen, pour s'opposer au discours d'Eric Zemmour. Sur Twitter, le compte affiche publiquement les marques dont les spots passent avant ou après l'émission Face à l'info, dans laquelle officie quotidiennement Zemmour. CNews avait en effet retiré préventivement toute publicité à l'intérieur de la tranche horaire (sans expliquer pourquoi), avant même la première apparition de Zemmour sur la chaîne, le 14 octobre. Si la campagne accroît la pression sur la chaîne (plusieurs personnalités et organisations politique ou syndicales la boycottent), y a-t-il de quoi donner des sueurs froides au comptable ? Pas selon un expert du secteur, qui estime...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.