Booba/Kaaris : pourquoi les spécialistes rap boycottent les médias mainstream
article

Booba/Kaaris : pourquoi les spécialistes rap boycottent les médias mainstream

"Toutes les bonnes intentions du monde ne servent à rien en télé"

Réservé à nos abonné.e.s
Ils étaient partout : Booba et Kaaris, se battant violemment devant un magasin duty-free de l'aéroport d'Orly ce 1er août. Ils n'étaient (presque) nulle part : les spécialistes et experts du rap, qui auraient pu apporter un point de vue différent sur ce fait divers dont se délectent les grands médias, et ils s'en expliquent, notamment dans une longue interview au site Hypebeast. Pourquoi ces journalistes et fondateurs de sites spécialisés boycottent-ils les médias "mainstream" ?

"Mais qui est Kaaris, le rappeur qui s'est battu avec Booba ?" Pour peu que vous ayez traîné sur cette morne plaine qu’est Internet ces derniers jours, vous avez sûrement vu passer ce titre, ou l'une de ses variantes, pour le plus grand déplaisir des passionnés et journalistes spécialisés du rap. C'est que les médias adorent, depuis le 1er août, la bagarre de deux rappeurs français, Booba et Kaaris, dans l'aéroport d’Orly. Une bagarre qui a valu aux deux protagonistes, et à ceux qui ont participé à la rixe, d'être placés en détention provisoire jusqu'à leur procès pour violences aggravées, le 6 septembre prochain. On ne compte plus les articles expliquant les origines du "clash" entre les deux rappeurs, anciens collaborateurs devenus ennemis. Le sujet s'est même invité dans les JT de TF1 et France 2, en perte de vitesse sur l'affaire Benalla, à coup d' "images choquantes" de "l'affrontement". Les deux chaînes étaient visiblement très inspirées.

JT de 20 heures de TF1 - 1er août 2018
JT de France 2 20 heures - 1er août 2018

Barbier à l'attaque

Mais ce n'est pas tout. Car l'histoire, bien sûr, fait le régal des chaînes d'info, et particulièrement de l’inusable Christophe Barbier, campant toujours sur le plateau de BFMTV. Reprenant la vieille, et tout aussi inusable, rengaine de la violence-inhérente-au-rap-oui-monsieur.

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.