Benalla : l'Elysée a fait fuiter des images longue conservation
Brève

Benalla : l'Elysée a fait fuiter des images longue conservation

Réservé à nos abonné.e.s
Presque dix jours après les révélations du Monde sur l'implication de Benalla dans des faits de violences le 1er mai, un flou règne autour de la conservation des images de vidéosurveillance ayant capturé la scène. Pouvaient-elles être conservées au-delà du délai légal ? Dans quelles conditions les images ont-elles été détournées ? Et l'Elysée a-t-il cherché à les instrumentaliser pour venir en défense de son collaborateur ? Explications.

La conservation des images de vidéosurveillance dans le cadre de l'affaire Benalla était-elle légale ? Le 18 juillet dernier, quelques heures après les révélations du Monde, l'ex-collaborateur du chef de l'Etat était entré en possession de ces vidéos filmant à 360° la place de la Contrescarpe à Paris, grâce à l'entremise de trois fonctionnaires de la préfecture de police. Ils ont depuis été suspendus et mis en examen "pour violation du secret professionnel" et "détournement d'images d'un système de protection". Alexandre Benalla a également été mis en examen notamment pour "recel de détournement d'images issues d'un système de vidéo-protection" et "recel de violation du secret professionnel". 

Il s'agit donc d'un point importa...

Il vous reste 84% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.