Babu, "héros du métro" trop vite encensé ?
enquête

Babu, "héros du métro" trop vite encensé ?

Réservé à nos abonné.e.s
Il a été présenté comme un exemple de courage et de dévouement. Encensé par les médias et par le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand. Rainder Singh, dit "Babu", un Parisien d'origine indienne âgé de 33 ans, a été présenté comme ayant payé de sa vie son courage: il serait mort électrocuté, poussé par l'agresseur d'une femme qui se faisait voler son portable dans le métro. Cette version était du moins celle de la police des transports, dont le directeur a même parlé, dans une dépêche AFP, d'"acte citoyen", et "d'exemple de ce que doit être tout usager des transports public".

Mais la belle histoire évolue vite. L'avocat du suspect accusé d'avoir poussé Babu a assuré que son client, Mohammed, ne faisait que se défendre. Et le parquet indique finalement que Babu aurait donné les premiers coups. Ce qui n'en fait pas pour autant un agresseur. Voulait-il réellement aider une jeune femme importunée ? Les versions diffèrent. Toujours est-il que les faits semblent avoir été enjolivés par la police, et repris tels quels par les médias, surtout Le Parisien, et les politiques.

C'est Le Parisien qui rapporte en premier l'histoire, sur son site internet, le 1er octobre. Avec un ton encenseur: "Son courage lui a été fat...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.