Aylan : pourquoi l'information est allée si vite
enquête

Aylan : pourquoi l'information est allée si vite

En réponse à un chroniqueur de Valeurs Actuelles, et autres complotistes

Réservé à nos abonné.e.s
Qui dit consensus médiatique dit floraison de complotistes. Sitôt la photo d’Aylan Kurdi mise en Une de la presse internationale – à l’exception notable de la presse française –, des voix ont entonné le refrain du complot. On a ainsi pu entendre sur LCI François d’Orcival de Valeurs actuelles se demander "comment se fait-il qu'on ait tout de suite son identité et sa photo avec son ours ?" Très rapidement en effet, deux photos d’Aylan et de son frère ont circulé sur les réseaux sociaux. Très rapidement... comme par hasard ? S’il est difficile d’identifier l’origine de la mise en ligne de ces clichés, il est moins question de "manipulation" que d'époque où l’information venue des migrants circule rapidement.

Comme c’est bizarre… Le petit refrain complotiste n’a pas manqué de se faire entendre sur les réseaux sociaux mais aussi dans les forums des articles consacrés à la mort du petit garçon voire sur les chaînes d’information continue. Invité de LCI, François d’Orcival, chroniqueur et président du comité éditorial de Valeurs actuelles – hebdo connu pour ses Unes xénophobes – a posé la question de la "manipulation" autour de la mort d’Aylan Kurdi en se demandant "comment se fait-il qu'on ait tout de suite son identité et sa photo avec son ours ?"

Autrement dit, son identité aurait ét&eac...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.