Avant Trump : quand les médias US ne prenaient pas Hitler au sérieux
article

Avant Trump : quand les médias US ne prenaient pas Hitler au sérieux

Le fascisme "dur dans ses méthodes" mais "tonifiant"

Réservé à nos abonné.e.s
Dans les années 1920 et 1930, les médias américains ont eu bien du mal à prendre Benito Mussolini et Adolf Hitler au sérieux. C'est le constat d'un chercheur de Cleveland, John Broich, qui publiait le 12 décembre sur le site The Conversation un article dans lequel il explique qu'à l'époque les médias américains avaient sous-estimé les ambitions d'Hitler, même après son arrivée au pouvoir. Une analyse qui arrive alors que les comparaisons fréquentes entre le président élu des États-Unis Donald Trump et Hitler ont divisé les médias américains.

Comment la presse américaine a-t-elle couvert l'arrivée au pouvoir de Benito Mussolini et d'Adolf Hitler dans les années 1920 et 1930? C'est la question à laquelle tente de répondre un chercheur américain John Broich, dans un article publié sur la version américaine du site universitaire The Conversation, le 12 décembre. Avec un constat : la presse américaine n'était pas très inquiète face à la montée en puissance des deux dictateurs.

"Normaliser les fascistes", article de John Broich,
The Conversation, 12 décembre 2016

Dans le cas du Duce italien, cela allait même parfois jusqu'au plébiscite : "Même s'il ne re...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.