Au Japon, Areva passe à l'action...
article

Au Japon, Areva passe à l'action...

à la bourse aussi, mais en toute discrétion

Réservé à nos abonné.e.s
Et si vous achetiez des actions Areva ? Ce projet peut paraître saugrenu au moment où la catastrophe japonaise plonge le secteur nucléaire dans une période d'incertitude. Et pourtant, pendant qu'Areva communique à tout va sur l'aide apportée aux Japonais, le groupe entre en bourse et se préparerait à "une privatisation à marche forcée".

Au-delà du moment, la possible privatisation du nucléaire français aurait dû "faire l'effet d'une bombe" alors que le groupe japonais Tepco est accusé d'avoir négligé les investissements de sécurité, et que débute un débat sur sa possible nationalisation. Et pourtant cela n'a pas été le cas. Question de décence ?

Les Japonais ont la catastrophe de Fukushima, mais heureusement, ils ont aussi le soutien d'Areva. Depuis le séisme, le "leader mondial" du nucléaire n'a pas ménagé son énergie pour communiquer sur la mobilisation du groupe. Dès les premiers jours, le groupe annonce avoir fait "un ...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.