Au fait, que vont devenir les journalistes qui suivaient le PS ?
enquête

Au fait, que vont devenir les journalistes qui suivaient le PS ?

"La solférinologie est devenue une matière morte"

Réservé à nos abonné.e.s
Des circonscriptions socialistes qui tombent massivement, des ténors PS sortis dès le premier tour sans ménagement. L’OPA de Macron sur l’Assemblée nationale signe une débâcle historique pour le PS. Face à cette recomposition politique, avec un parti socialiste exsangue, qui pourrait bien voir son nombre de sièges divisé par dix dans l’hémicycle, une question nous taraude : le chômage technique ne guette-t-il pas le rubriquard PS ?

"Les repères de l’ancien monde sont quelque peu chamboulés", glisse Solenn de Royer au téléphone. Dimanche soir, à mesure que les résultats par circonscription tombaient, comme des dizaines d’autres journalistes, la grand reporter au service politique du Monde, a assisté à ce que les sondages pronostiquaient. L’OPA Macron sur l’assemblée nationale. Et avec elle, la débâcle annoncée du Parti socialiste enregistrant son pire score sous la Ve République. "En regardant les députés socialistes tomber un à un au champ d’honneur électoral ce dimanche, nous avons été un certain nombre de j...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.