Asnières, la ville où les videos volent bas
enquête

Asnières, la ville où les videos volent bas

Majorité et opposition règlent leurs comptes sur le web

Réservé à nos abonné.e.s
Chaude, très chaude ambiance à Asnières. Cette commune des Hauts-de-Seine est devenue, en quelques semaines, une vedette du net français.


Chaude, très chaude ambiance à Asnières. Cette commune des Hauts-de-Seine est devenue, en quelques semaines, une vedette du net français.

La faute à ses conseils municipaux plus qu'agités. Et notamment celui du 13 décembre 2007, le dernier de la mandature du maire actuel, l'UMP Manuel Aeschlimann. A la fin du mois de décembre, huit vidéos du conseil municipal ont été postées sur le site Dailymotion.

Les scènes filmées sont surréalistes : on y voit deux élus municipaux (Bruno Casariet Jean-Jacques Semoun), ex-UDF, ex-alliés d'Aeschlimann, et désormais opposants à l'UMP, invectiver le maire et son premier adjo...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Islamisme radical à Asnières : accusations croisées PS / UMP

Armageddon, chardonnerets, et comptes Facebook effacés

Pas vues au 20 Heures, 600 voitures brûlées le 14 juillet

Tout l'été, @si accorde aux JT aveugles ses écrans noirs d'or

Séries : les télés françaises avancent leurs pions

Orange joue l'urgence, Canal+ mise sur les week-ends marathons

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.