Après Tati, Coco Chanel perd sa cigarette
Brève

Après Tati, Coco Chanel perd sa cigarette

Après Jacques Tati, c'est au tour de Coco Chanel d'être interdite de cigarette par la RATP.

Au nom du respect de la loi Evin, la régie publicitaire de la RATP a choisi de refuser l'affiche du film Coco avant Chanel, où l'actrice Audrey Tautou pose avec une cigarette à la main. "Pour tous les autres afficheurs, l'affiche ne posait aucun problème", a déclaré à l'AFP Olivier Snanoudj, directeur général adjoint de Warner France, qui a produit le film d'Anne Fontaine sorti mercredi.



"Nous avons dû nous résoudre à n'utiliser dans le métro parisien que deux affiches de complément, où Audrey Tautou apparaît au côté des acteurs masculins", dit-il. Sur les 5.800 affiches diffusées en France, les 1.100 destinées au métro et aux autobus parisiens ont ainsi été substituées.

picto Par celle-ci

"Mais pour nous, la vraie affiche est celle où Coco Chanel fume dans une pose naturelle qui traduit sa forte personnalité et sa modernité", a ajouté Olivier Snanoudj, pour qui "Métrobus fait souvent preuve d'un zèle particulier dans ces affaires-là".

Interrogée par l'AFP, la régie publicitaire de la RATP a affirmé s'en tenir à l'"application de la loi Evin, qui interdit toute publicité directe ou indirecte pour le tabac".

Ces derniers jours, Métrobus a déjà provoqué la polémique en faisant supprimer, sur l'affiche d'une exposition de la Cinémathèque française consacrée à Jacques Tati, la pipe du cinéaste, pour la remplacer par un moulin à vent. Notre chroniqueur Alain Korkos vous propose une petite sélection de cigarettes escamotées.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.