Algorithmes (épisode 4) : les medias aussi veulent s'y mettre
enquête

Algorithmes (épisode 4) : les medias aussi veulent s'y mettre

Ownpage, la start up qui veut personnaliser les newsletters et pages d'accueil

Réservé à nos abonné.e.s
Le Monde et Les Echos, sur les pas du fil Facebook ? On le sait, les grandes plateformes américaines qui font Internet aujourd’hui ont construit leur succès sur des algorithmes plus ou moins complexes et plus ou moins transparents, comme Facebook dont @si vous parlait ici. Le but : proposer les contenus les plus "pertinents" (donc les plus susceptibles d’être lus, partagés, commentés etc.) aux internautes. Sans doute un peu jaloux, les "vieux" médias veulent s’y mettre aussi, pour mieux vendre leurs articles. Et une start-up veut les y aider : Ownpage, née en France et déjà repérée aux États-Unis. Alors comment marche leur algorithme ? Pour quel résultat ? Quatrième et dernier épisode de notre série sur les algorithmes.



Et si demain, la page d’accueil du Monde.fr que vous consultez n’avait strictement rien à voir avec celle que peut voir un autre internaute, au même moment ? Imaginez la scène, qui pourrait se dérouler d’ici quelques années : dans le TGV, vous consultez la page d’accueil du site du Monde (imaginons que d’ici là, les wagons seront tous équipés en Wifi). Vous tombez sur des articles sur la politique française, l’écologie et quelques-uns sur le sport. Jusque-là, rien d’anormal. Mais votre voisin de carré TGV, sur la même page d’accueil, au même moment, tombe lui sur des articles consacrés &agrave...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.